Bonjour à tous,

Nous voilà à la porte du printemps ce qui signifie que les grandes compétitions de courses à pied vont commencer en Europe. L’hiver 2014/2015 nous a permis d’une part de récupérer des efforts fournis en 2014 et d’autre part nous a offert la possibilité de se préparer physiquement et moralement aux nouveaux défis qui nous attendent en 2015. Aucun problème majeur a été détecté durant cette période excepté un dos toujours très sensible à la charge (hernie discale).

L’année 2015 est ce que nous appelons une année de transition. En effet, pas de course spectaculaire.

L’objectif prioritaire sera le championnat du monde de course de longues distances qui aura lieu à Zermatt (Suisse) en juillet. Un des plus beaux marathons de montagne au monde avec environs 1800 mètres de dénivelé. Nous allons planifier d’être dans le TOP 30 de la catégorie M60. Un peu ambitieux mais on verra !

 

Marathon de Zermatt

 

Sans titre

 

 

Marathon de Boston

 

Sans titre.pngss

 

 

Pour terminer la saison, le marathon de la Jungfrau (Suisse) est prévu pour le mois de septembre, ce marathon est également un marathon de montagne. Cette course devrait nous permettre de prendre les décisions fondamentales pour l’agenda 2016 qui, en principe, devrait contenir un ultra-marathon.

 

Marathon de la Jungfrau

 

Sans titre.pngkb

 

Bien entendu, nous vous tiendrons informé tout au long de l’année des résultats de William.

A bientôt

 

 

 

Conférence 2 décembre (GCSP)

IMG_1210

 

IMG_1213

 

 

En date du mardi 2 décembre 2014, William a été invité par le Centre de Politique de Sécurité de Genève (GCSP) pour une présentation sur l’Opération Pôle Nord. L’audience ( environ 30 personnes ) a pu se rendre compte que le « mental » dans ce genre de compétition est primordial. William a en effet souligné le fait qu’une course telle que celle du Marathon du Pôle Nord est réussie à 60 % au moins grâce au mental.

De nombreuses questions ont été posées par les participants à la fin de l’exposé. Signalons que le COO du GCSP (Brigadier Général Philippe Meyer) était présent lors de cette conférence.

 

 

IMG_1237

 

IMG_1212

 

 

Conférence Mardi 2 décembre 2014

The North Pole marathon 2014. No free use!

Le Geneva Centre for Security Policy (GCSP) a le plaisir de vous convier à la conférence

« OPÉRATION PÔLE NORD » : LE MARATHON LE PLUS FROID DU MONDE

ENGAGEMENT, ENDURANCE, LONGEVITE : LES CLEFS DE LA PERFORMANCE

Par William Gargiullo

Ultra-marathonien, Colonel de l’Armée suisse, Chargé de mission au GCSP

Mardi 2 décembre 2014, 12h-13h

Maison de la paix

Pétale 4, 5ème étage

Le 9 avril 2014, William Gargiullo figurait parmi les 41 concurrents (dont 11 femmes) prenant le départ du Marathon du Pôle Nord.

42,195 km courus entièrement sur l’eau gelée de l’Océan arctique dans des conditions atmosphériques extrêmes (- 31 degrés) !

Le 2 décembre, il nous livrera son récit – en paroles et en images – de cette expérience exceptionnelle et nous fera part des enseignements qu’il en a tirés.

Venez nombreux !

Question, demande d’informations: m.riviere@gcsp.ch

Saison 2014 terminée pour William – Saison 2015 déjà planifiée

 

Après le marathon du Pôle Nord, William a couru le marathon de Zermatt (juillet) et celui de la Jungfrau (septembre). La saison 2014 est terminée, car il ne faut surtout pas forcer… Le 3 octobre 2014, une présentation sur les expériences vécues au Pôle Nord a été donnée au profit de la société GAZNAT SA (sponsor) devant une audience très intéressée d’environ 35 personnes.

La saison 2015 est déjà planifiée avec trois grands rendez-vous : Marathon de Boston (avril), Marathon de Zermatt (juillet – championnat du monde de courses de montagne/ longue distance)) et le Marathon de le Jungfrau. La course annoncée dans la jungle (Amazonie) est, elle, programmée pour 2016.

Nous nous retrouverons donc en 2015 pour vous relater de nouvelles aventures!

Merci de votre fidélité et à bientôt,

 

Mélissa Gargiullo

Attachée de presse

Il ne fait aucun doute que nous pouvons diviser les enseignements de cette course en trois grands blocs :

1)      Equipement

2)      Physique

3)      Mental

Equipement

Le temps consacré à la recherche d’un équipement adéquat aux températures polaires (notamment la marque ODLO et TAIGA pour les vêtements et SALOMON pour les chaussures) n’a pas été du temps perdu ; tout au contraire ! Je n’ai pas eu un seul problème majeur avec ce matériel. Ce succès a été également le fruit d’un conseil judicieux d’un ancien concurrent de ce marathon (Philippe Moreau, France – 2006).

Seul bémol sont les lunettes de skis qui n’ont pas été à la hauteur du grand froid. En effet, après 7 km de course. Ils ont gelé et je ne pouvais plus voir le tracé du parcours. Donc les lunettes ont été inutiles ! Il faut souligner cela a été le cas pour tous les participants.

Physique

Malgré une bonne condition physique de base, le fait de m’entraîner sur des « steps » ( salle de fitness) pendant des heures m’a permis de ne pas trop souffrir dans le terrain difficile dû à une neige lourde dans laquelle je m’enfonçais quelques fois jusqu’aux genoux.

Bien entendu, les longues sorties d’entraînement de plus de 2h30 ont consolidé, sans aucun doute, ma condition physique.

Mental

Nous le disons bien que les coureurs ayant une grande expérience des marathons et ultra marathons se connaissent parfaitement bien. C’est, je le pense, le cas avec moi. Ceci m’a permis de contrôler mon rythme de course (courir à 70 % des capacités) , de dépasser des concurrents après le semi-marathon et de terminer dans une relative fraîcheur. Excellent pour le mental !

Dans mon entraînement, au niveau du matériel, j’avais tout planifié. Tous les scénarios étaient prévus. Ce marathon, je l’avais préparé comme une opération militaire.

-William

 

Attachée de presse: Mélissa Gargiullo

 

A 2 jours du marathon

IMG-20140407-00034

 

Arrivee a 1 heure du matin a Longyearbyen situee dans l’archipel arctique de Svalbard (nord de la Norvege). La temperature est de – 16 degres. Ce n’est qu”un debut ! Demain nous allons voler 3 heures direction le Pole Nord.
Je viens de terminer de controler le materiel. Tout me parait en ordre.

On trouve environ 3ooo ours blancs a Svalbard mais jusqu’a maintenant je n’ai pas eu la chance d’en croiser un !

Williamimage